Après mon escale sud américaine qui a marqué un tournant dans mon aventure, j’ai pris la direction de la Polynésie Française avec une grande excitation. Excitation à l’idée de retrouver le soleil, de pouvoir à nouveau parler français, mais aussi du fait de partir seul découvrir un pays pour la première fois…

J’avais déjà eu cette sensation en arrivant en Amérique du Sud mais cela n’avait duré que 2 jours, à Lima. Cette fois ci, il s’agissait de mon premier mois entièrement seul. Bien sûr j’ai eu l’occasion d’y faire plusieurs rencontres… Mais je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir le récit de mon aventure… 



Tahiti – part 1 (du 30 août au 6 septembre 2016)
C’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que je suis arrivé à l’aéroport de Papeete au son du yukulele et des chants tahitiens!

Malgré l’heure tardive (1h du matin 😱), j’ai eu le plaisir d’être accueilli par Laurent, mon hôte, avec un superbe collier de fleurs comme le veut la coutume locale! Direction ensuite Punaauia, au sud de Papeete, où j’ai été hébergé pendant une semaine. Cette période a été très utile car elle m’a permis d’organiser le mois à venir, et aussi de faire connaissance avec Laurent & Fabien, deux hôtes en or! Je dois leur rencontre grâce à une de mes amies, Laurie. Un immense merci pour son aide!

Grâce à eux, j’ai pu définir ma road map en allant acheter mon pass inter îles Air Tahiti (>> après 2h30 en agence pour trouver les bons vols tout de même!). Avec comme escales choisies : Moorea > Bora Bora > Tikehau > Rangiroa > Fakarava (soit 2 îles et 3 atolls). Quelques jours plus tard, j’ai même eu la chance de me rendre au salon du tourisme et ainsi profiter de tarifs très attractifs pour la suite de mon périple!


Laurent & Fabien m’ont gentiment proposé de faire le tour de l’île en voiture avec eux. Cela a été l’occasion de visiter plusieurs lieux typiques comme :
– La célèbre plage PK18 (pour information, PK signifie Point Kilométrique, et 18 le nombre de kilomètres depuis le point zéro situé au centre de Papeete!)
– Le Marae Arahurahu, ancien lieu de culte ;
Teapuhoo, connue pour sa vague légendaire ;
– Le Trou du souffleur, le nom paraît curieux mais c’est simplement une cavité où s’engouffrent les vagues et qui envoient par conséquent de l’air ;
– La plage de sable noire de la Pointe Venus, célèbre grâce à Thomas Cook qui avait installé son laboratoire pour observer… Venus ;
– Sans oublier des cascades, un jardin botanique, ainsi que plusieurs belvédères dont celui de Tahara’a avec un magnifique coucher de soleil sur Moorea.

J’ai également profité de cette semaine pour passer mon niveau 1 de plongée. Après un baptême et 2 plongées en lagon, suivis de 2 autres en océan, j’étais fraîchement certifié et fin prêt pour la suite afin de profiter de magnifiques spots connus dans le monde entier.

Pour la petite anecdote, lors de ma première plongée en océan, j’ai eu la chance d’entendre le chant de baleines sous l’eau… Et quelle surprise de faire leur rencontre sur le chemin du retour dans le bateau! Majestueux 🐳


Parmi les lieux incontournables de Papeete, il y a les fameuses roulottes. Rendez-vous du soir sur le port afin d’y manger un morceau entre amis. J’ai pu y faire la connaissance de Damien, un ancien collègue de mon père qui est parti s’installer il y a 12 ans sur Tahiti. Nous avons échangé sur nos vies, racontés quelques anecdotes rigolotes sur mon papa (>> sacré Papounet!). Touché par mon projet associatif, ce dernier m’a ainsi lancé un défi dans le cadre du #Smile2LifeChallenge : partir pour une randonnée dans le cœur de Tahiti! Le rendez vous a donc été pris à mon retour!


Moorea (du 7 au 11 septembre 2016)
Pour me rendre à Moorea, j’ai eu le droit au vol le plus rapide de ma vie : moins de 15 minutes top chrono! >> Bon ok j’aurais pu prendre le ferry mais ce vol était inclus dans mon pass inter îles…

Malgré mon arrivée matinale (7h30 du matin), je me suis tout de suite lancé dans un défi que mon papa m’avait lancé il y a quelques temps : faire du stop! Et dès ma sortie de l’aéroport, au premier pouce levé, hop la première voiture s’arrête… Magique! En tout il m’a fallu 3 voitures pour traverser l’île. Cela m’a permis de rencontrer des personnes adorables dont Jocelyne qui n’a pas hésité à allonger son trajet pour me déposer à destination quand je lui ai parlé de mon projet associatif. Cette expérience fut un réel plaisir où j’ai pu apprécier la générosité polynésienne!


Une fois arrivé, j’ai pris possession de mon dortoir (>> dans lequel je suis resté 4 jours tout seul au final!). Et côté activités sur l’île :
– repos! >> et oui il en faut… ;
– Balade au belvédère avec vue sur les 2 baies, suivi d’une randonnée sur le sentier des ancêtres (Marae Tetiiroa et champs d’ananas)
– Sortie Baleines… Une vraie chasse au trésor de partir à la rencontre de ce mammifère géant qui peut rester plus de 20minutes entre chaque apnée. Pas facile de les repérer! Nous avons eu la chance d’en croiser plusieurs. Un spectacle vraiment unique ;
– Et pour finir, une plongée avec des requins citron… Beaucoup d’appréhension à l’idée de croiser mon premier requin. Finalement pas de requin citron ce jour là, mais tout de même 3 « petits » requins pointe noire qui nous ont tourné autour toute la sortie! Cela m’a permis de me rendre compte qu’ils étaient plus apeurés que moi. Pas de raisons de s’inquiéter pour la suite.

Grâce à une amie de Laurent, mon hôte sur Tahiti, j’étais censé participer gratuitement à une excursion. Finalement l’agence a oublié de venir me chercher! Pas grave, car rien n’arrive par hasard… Ce jour là j’ai reçu un coup de fil d’un journaliste de Polynésie Première qui était intéressé par mon projet. Après quelques minutes, nous avons décidé de nous rencontrer à mon retour sur Tahiti. J’ai eu la chance d’être mis en relation avec lui grâce à Laurent (encore!). Quelle chance! Je ne le remercierai jamais assez…

Pour l’avant dernier soir, j’ai participé à un barbecue organisé par d’autres voyageurs tour du monde (Arnaud, Sonia, Gautier, les 3 savoyards, mais aussi Estelle et Sébastien, …) qui campaient dans la pension où je séjournais. Et le dernier jour, j’ai fait la connaissance de Rémy. Un français qui est venu travailler sur Papeete avant de continuer son périple aux 4 coins du monde.


Au moment de partir, j’ai tristement constaté que j’avais perdu Globule, la petite peluche tortue que m’avait offert ma nièce. Elle était devenue la mascotte de mon voyage… Je me dis qu’elle a finalement préféré rester à Moorea en compagnie de ses autres copines tortues 🐢💜

 

Bora Bora (du 11 au 15 septembre 2016)
Quelle arrivée! Il faut avouer que le survol du lagon de Bora Bora est vraiment magnifique 😍

Pour mes 4 jours sur cette île, j’ai décidé de tester pour la première fois le couchsurfing!
Le principe? Après avoir été mis en relation via le site (ou l’application) du même nom, le « host », généralement aussi adepte de voyage, propose d’héberger gratuitement un voyageur. Cela permet d’échanger sur ses parcours et anecdotes aux 4 coins du monde. L’intérêt également est de proposer de l’héberger en retour si l’occasion se présentait!

Pour cette nouvelle expérience pour moi, j’ai suivi les conseils de Marie, une personne qui suit mes aventures sur FB. Cette dernière m’avait recommandé à une de ses connaissances, Antoine. Alors je me suis dit : pourquoi pas?! D’autant plus que cela contribue indirectement à la collecte au profit de l’association puisque je reverserai mes économies de logement à la fin de mon aventure ✌️


Bon j’étais un peu inquiet au début car Antoine n’est pas venu me chercher comme prévu et je n’avais aucune nouvelle. Panique à bord : est ce que j’attends au point de rdv, ou est ce que je m’avance vers la zone d’arrivée. Finalement, après 2h d’attente, la libération!

Antoine est un hôte adorable et d’une telle générosité. Je n’aurais pas pu espérer mieux! Il a tout fait pour que je passe un super séjour. Il m’a présenté à ses amis, dont Jonathan et Clotilde. Nous avons profité tous ensemble de la plage Matira qui se trouve à 2 pas de sa maison. Un lieu vraiment splendide!

Voici le programme des 4 jours sur place :
– 2 plongées pour apercevoir des raies manta et mes premiers requins citron. De ce côté là, je n’ai pas été déçu! J’ai eu la chance de voir 3 manta et 2 citron. C’est vraiment un spectacle étonnant. On a l’impression que le temps s’arrête. Ces 2 plongées ont été l’occasion de retrouver un couple de français rencontré à Moorea. Touchant de les voir sous l’eau partager la même passion ;
– excursion « Nono tour » autour de l’île avec la possibilité de nager avec des raies grises, des requins pointe noir, des Raies manta. Tout cela accompagné d’un déjeuner traditionnel (et très copieux) sur un motu. Avant de finir par du snorkeling (ie. plongée avec palmes et tuba) au jardin de corail. Cette excursion fut l’occasion de rencontrer 4 bretons, dont Solange qui n’a pas hésité à m’offrir une bière ensuite.

Pour mon dernier soir, nous avons été faire un tour au bar « Bloody Marys », rendu célèbre par le cocktail du même nom inventé ici, et qui fait la joie des nombreuses stars qui s’y rendent régulièrement.


Avant de partir, Antoine m’a fait un rapide tour de Vaitape en voiture avant de me déposer à la navette qui conduit vers l’aéroport. J’ai d’ailleurs eu la surprise d’y retrouver Solange. Nous avons donc fait le voyage vers la prochaine île ensemble!


Tikehau (du 15 au 19 septembre 2016)
Pour mon séjour à Tikehau, j’ai choisi de séjourner dans la pension Justine. J’y ai passé un super séjour en demie-pension >> vous comprendrez que j’ai mangé comme 4 tellement c’était bon!


Le premier jour, en faisant le tour de l’île en vélo, j’ai eu la surprise de retrouver Yoann et Valérie que j’avais rencontré à Tahiti. Le monde est petit… Surtout la Polynésie 😉

Le deuxième jour, je me suis laissé tenté par une excursion sur l’île aux oiseaux. Ca a d’ailleurs été l’occasion de retrouver Solange et également de faire la rencontre de Laurine.

Le dernier jour, j’ai été plonger 2 fois. Et j’ai eu le plaisir de le faire en compagnie de Malika & Guillaume. Un couple vraiment sympathique! Et c’est durant ces plongées que j’ai fait ma première rencontre avec des tortues 😍


Des rencontres sur cet atoll, il y en a eu plein d’autres : Tom & Claire avec laquelle j’ai partagé un atelier colliers et couronne de fleurs, mais aussi Sébastien & Clémentine avec qui je séjournais à la pension. Nous avons d’ailleurs pris le même vol pour le prochain atoll, en compagnie également de Laurine! Quand je vous dis que le monde est petit 🙃


Rangiroa (du 19 au 22 septembre 2016)
Pour cette étape, j’ai choisi de dormir dans la pension chez Olga. J’étais censé dormir dans un dortoir, mais j’ai finalement eu la chance de dormir dans une des chambres doubles de la maison! J’ai pu faire plus ample connaissance avec les gérants. Ces derniers m’ont même invité à 3 reprises à manger le midi avec eux. Au menu : déjeuner 100% italien, mais aussi poisson cru ainsi que, cerise sur le gâteau, du crabe de cocotier! Délicieux! D’autant plus que c’est très rare!


Je me rappèlerai toujours de mes 4 plongées à Rangiroa. En plus d’y retrouver Malika & Guillaume, j’ai eu la chance d’y rencontrer de nombreux dauphins. Un moment vraiment magique de les admirer jouer tous ensemble. Les voir remonter vers la surface, tourner autour d’eux mêmes… Oh la la il n’y a pas de mots pour traduire l’euphorie du moment. J’ai également pu y apercevoir des tortues (dont une très curieuse qui s’est rapprochée de très près!), des raies léopard, mais aussi voir des requins chasser lors d’une plongée en fin de journée. Impressionnant!


Cette semaine là sur Rangiroa se déroulait le festival Farerei Haga (du 19 au 24/09). Chaque soir, ma pension proposait de nous y déposer afin de profiter des spectacles de danses, de chants et autres concours d’activités traditionnelles. J’y ai passé de très bons moments, certains même très drôles en compagnie des voyageurs rencontrés sur mon périple polynésien : Sébastien & Clémentine, sans oublier Laurine!

 

Fakarava (du 23 au 27 septembre 2016)
Pour mon vol direction Fakarava, j’ai eu le plaisir de retrouver Malika & Guillaume, mais aussi Laurine. Comme il s’agissait de la veille de mon anniversaire (officiellement on était même le bon jour en France!), j’ai demandé si il était possible de rentrer dans le cockpit. Des amis avaient réussi, alors je me suis dit pourquoi pas! Les hôtesses ont été enthousiastes à cette idée mais il fallait « convaincre » le pilote. Et cela n’a pas été le cas! Snif cela sera pour une prochaine fois.

Pour cet atoll, j’avais choisi de passer 2 jours dans la partie sud (à 30min de voiture + 1h de bateau de l’aéroport situé au nord), suivi de 2j au nord.


L’arrivée à la pension du sud s’est bien passée : accueil avec eau de coco, accompagnés par les requins pointe noire au bord du lagon… Petit bungalow isolé (>> j’ai voulu me faire plaisir pour mon anniversaire!).

Par contre, pour le tarif de la chambre vraiment très élevé (presque 3 fois plus cher que les autres pensions trouvées sur mon périple) en pension « complète », j’ai eu la mauvaise surprise de devoir subir des prestations payantes : boissons soft non incluses et wifi payant à l’heure… Quel mauvais rapport qualité / prix ! Dommage. Comme quoi il ne faut pas forcément payer cher pour être bien reçu, au contraire!

Le lendemain était officiellement ma journée anniversaire. En voici son déroulé :
– Plongée le matin au mur de requins, dans le cadre du #Smile2LifeChallenge. Moi qui étais plutôt anxieux, tout s’est très bien passé. J’étais même étonnamment à l’aise ce jour là, entouré d’une centaine de requins gris ;
– Malgré la réception de quelques sms pendant la nuit, l’attente en journée fut longue car je n’avais aucun contact avec mon entourage (pour rappel internet n’était pas inclus) ;
– Le soir, grâce aux voyageurs rencontrés sur place, j’ai eu la surprise de souffler une bougie sur un gâteau, accompagné d’un spectacle de danse traditionnelle après le diner. Ces derniers m’ont également offert une connexion wifi ! Quelle joie de pouvoir découvrir les messages de ma famille et de mes amis. L’émotion m’a envahi lorsque j’ai découvert la vidéo d’anniversaire réalisée par mes amis. Je ne pourrais exactement décrire ce que j’ai ressenti à ce moment. Après 6 mois sans les voir, ce fut une réelle surprise et un réel moment de bonheur quand je les ai découvert un par un dans cette vidéo. La connexion étant limitée à 1h, je n’ai malheureusement pas vu voir la vidéo envoyée par ma sœur ce jour là…

Remis de mes émotions après une bonne nuit de sommeil, le lendemain je me suis rendu sur un motu de sable rose (seule prestation « offerte » ou plutôt incluse dans le prix). Vraiment splendide! J’ai ensuite pris la direction du nord après le déjeuner.

Une fois arrivé au nord, j’ai été déposé à la pension Tokerau village. Vraiment très jolie dans laquelle j’ai également super bien mangé! Moi qui pensais maigrir en Polynésie 😅

Le premier soir, j’ai été diner avec Laurine, Clémentine & Sébastien, et aussi Pierre & Pauline que j’avais aussi déjà croisé à Tikehau. On a passé une super soirée tous ensemble 💜

Le lendemain après-midi, j’ai été faire ma dernière plongée. Le lieu est plutôt joli mais je n’ai pas eu la chance de voir beaucoup de nouveautés ce jour là. >> oh la la on sent le mec blasé mais en fait pas du tout! 😅 

La surprise du jour, ce fut lorsque j’ai réussi à télécharger la vidéo d’anniversaire de ma sœur. Encore une fois, je n’ai pas de mots pour exprimer ce que j’ai ressenti. J’ai fondu en larmes lorsque j’ai vu que toute ma famille avait participé. Ca m’a fait un bien fou de les voir s’amuser tous ensemble. Je suis resté sans voix un moment. Seul sur la plage, je l’ai regardé en boucle tellement j’étais ému en les voyant…

Ce jour là, je me suis rendu compte que j’avais retrouvé ma sensibilité. Celle que la vie m’avait forcé à mettre de côté ces dernières années. Comme si j’avais intériorisé toutes mes peines pour ne pas penser à la gravité de la situation.

Petit à petit, ce voyage permet de me reconstruire et d’évoluer par la même occasion. J’ai eu peur qu’en partant la solitude ne me quitte plus. C’est tout le contraire. Je me rends compte de la chance que j’ai d’être aussi bien entouré. Que ce soit ma famille et mes amis, ils m’ont toujours soutenu depuis mon départ, et cela compte tellement pour moi au quotidien. Si j’y ajoute toutes les personnes que je rencontre sur ma route chaque jour, cela me donne de la force pour avancer et continuer ce combat dans lequel je me suis lancé il y a désormais 6 mois.

Elisa avait raison : le bonheur est en nous. Pas besoin de courir après, il suffit de trouver son équilibre intérieur. Aujourd’hui, je l’ai trouvé : ma famille c’est toute ma vie. Cette démarche associative aussi.

 

Tahiti – part 2 (du 27 au 29 septembre 2016)
Juste avant mon retour pour Tahiti, j’ai eu le plaisir de découvrir un petit diaporama réalisé par mes anciens collègues pour mon anniversaire. J’ai vraiment été très gâté cette année. Premier anniversaire seul, et je pense bien que je m’en souviendrai toute ma vie…

Comme prévu, le lendemain de mon arrivée, j’ai retrouvé Damien et Richard dans le cadre du #Smile2LifeChallenge. Nous sommes donc partis pour 6h de randonnée, la Fara Ura, au milieu de la jungle tahitienne où se trouve la cascade 180. (>> 180 car elle fait 180m de haut!). Quelle aventure! J’avais eu l’occasion de faire plusieurs randonnées depuis mon départ, mais pas d’aussi « musclées » avec traversées de rivières, et quelques passages « abruptes » qui nécessitent une corde pour y arriver! Heureusement, rien d’insurmontable. J’avais d’ailleurs hâte d’arriver à la cascade pour enfin me jeter dedans! J’ai encore une fois passé une super journée. Merci pour ce défi d’aventurier!

Le lendemain, j’avais mon rdv avec les équipes de Polynésie Première afin de réaliser un reportage sur mon projet. J’ai eu du mal à y croire jusqu’au dernier moment. Une fois arrivé, tout s’est passé très vite. Interview bouclée en quelques minutes pour une diffusion… le soir même… Au JT de 19h! Bonne nouvelle, j’allais pouvoir le voir en direct avec de décoller pour la Nouvelle Zélande.

J’ai profité de ma dernière après-midi sur Tahiti pour me balader dans le centre de Papeete. Ce fut l’occasion de retester le stop 🙃

 

#Smile2Life
Pendant mon périple en Polynésie Française, plusieurs défis ont été réalisés. En un mois, ce sont 6 défis lancés… 6 défis réussis : danser le tamure, faire du stop, faire un collier et une couronne de fleurs, prendre une photo avec une vahiné, plonger au mur de requins et passer derrière la cascade 180!


L’autre belle avancée vis à vis de mon projet restera l’interview diffusée au JT de Polynésie Première. J’ai eu beaucoup de chance car il s’agit d’une belle mise en avant pour cette lutte qui me tient tellement à cœur… Merci à tous pour vos messages à la suite de la diffusion 💜

 

Je voudrais à nouveau remercier Laurent sans qui cette interview n’aurait pas pu être possible. Un grand merci à Fabien et lui de m’avoir accueilli les bras ouverts. Et également un grand merci à Damien, ainsi qu’à toutes les personnes rencontrées durant ce mois inoubliables.

 
Prochaine destination : cap sur la Nouvelle Zélande. Fini le soleil, bonjour les 4 saisons en une journée 🙃

Publicités